La plupart du temps, ils ne sont pas épargnés par la violence domestique. Elle les touche soit directement, s’ils en sont victimes eux aussi, soit indirectement, lorsqu’ils sont les témoins impuissants des mauvais traitements infligés à leur mère. Dans les deux cas de figure, leur développement peut s’en ressentir.