16jours 2023

Cette année, les 16 jours contre la violence faite aux femmes mettent l'accent sur la violence psychique. Par une campagne de banderoles dans différents lieux publics de la ville de Bienne, Solidarité femmes donne de la visibilité à cette forme invisible de violence. Nous osons en parler et nous nous engageons pour une société sans violence à tous les niveaux !

La violence psychique dans les relations de couple est fréquente, mais elle est difficile à identifier, tant pour la victime que sur le plan juridique. Les auteurs de violence psychologique sont avides de pouvoir, manipulateurs et contrôlants. Leur répertoire comprend le dénigrement, les insultes, la calomnie, la contrainte. Ils contrôlent leur partenaire, veulent savoir quand et avec qui elle a des contacts, et tentent de l’isoler socialement. Les effets de cette violence n'apparaissent généralement qu'à long terme, lorsqu'une femme se retrouve épuisée à force d’être exposée aux exigences et aux insultes répétées de son partenaire. Les victimes se retirent de leur vie sociale, souffrent d'une perte d'estime de soi, de dépression, d'anxiété et d'autres symptômes liés aux conséquences de la violence interpersonnelle, allant jusqu'à l'incapacité totale de prendre des décisions et le sentiment de "devenir folle". Les enfants qui sont témoins de la violence psychologique exercée contre l'un de leurs parents en souffrent également beaucoup, sont profondément déstabilisés et peuvent présenter des troubles du comportement. Il n'est pas facile de se libérer de l'emprise d'une telle relation. De plus, les moyens de preuve font généralement défaut sur le plan pénal, surtout lorsque la violence est exclusivement verbale. La plupart du temps, seul le soutien de spécialistes permet de briser la spirale de la violence.

Solidarité femmes Bienne et région gère une maison d'accueil et un centre de consultation ambulatoire pour les femmes et les enfants concerné·e·s par la violence domestique.

Contacts pour les médias : 032 322 03 44, Stefanie Nuozzi (d et f), Cristina Froidevaux (f)

Souhaitez-vous commander notre banderole (prix minimum de 5 CHF) ?
N'hésitez pas à nous contacter via
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone.

Les maisons d'accueil pour femmes du canton de Berne manquent cruellement de place et tirent la sonnette d'alarme. En effet, les personnes concernées doivent parfois être hébergées dans des hôtels où leur sécurité ne peut pas être garantie. Le nombre de consultations de femmes et d'enfants victimes de violences sexuelles et domestiques dans les centres de consultation n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Les moyens à disposition sont restreints. Le financement annuel des consultations attribué par le canton est déjà largement dépassé au premier semestre.

nur ja

 

Solidarité femmes s'engage pour le principe du consentment dans le droit pénal sexuel. Pour que l'autodétermination sexuelle puisse être protégée

Signez la pétition de Amnesty International.

«Imi 'envole», un récit illustré pour enfants, aborde de façon pénétrante la question de la violence domestique et de la séparation. Il encourage à ne pas rester seul avec sa tristesse et indique où trouver le soutien dont on a besoin. Car tous les êtres humains, grands et petits, ont droit à une vie exempte de violences.

Dès 4 ans

die marquise von o

L'exposition itinérante bilingue "Plus fort que la violence", qui a connu un grand succès, ouvre à nouveau ses portes à Bienne. Alors que la première version avait dû être fermée peu après son lancement au printemps 2020 en raison de la pandémie, nous sommes très heureuses que le projet puisse être présenté à Bienne deux ans plus tard.

Le groupe de parole CAMELEON est une offre de solidarité Femmes Région biennoise. Il s’adresse aux enfants et adolescent.es entre 5 et 14 ans concernés par la violence domestique.

jahresbericht 21 cover

49 femmes et 43 enfants dans la maison d'accueil, 346 nouvelles clientes ambulatoires, des changements structurels et de personnel et les défis liés au Covid 19. Apprenez-en plus sur notre année 2021 dans notre rapport annuel

Téléchargement (PDF)

istanbul cover fr

Le rapport alternatif du réseau Convention d’Istanbul est là:
Le réseau de la Convention d'Istanbul, qui se compose de plus de 90 ONG, centres spécialisés et centres de consultation, a soumis son rapport au Conseil de l'Europe. Solidarité femmes s’est également impliquée. 

Le rapport complet peut être téléchargé (PDF)

reiso© JackF / AdobeStock

En période de semi-confinement, les femmes victimes de violences domestiques ont été confrontées à un double défi. Quelle priorité choisir pour préserver sa survie et celle de ses enfants ? Expériences vécues dans la région biennoise.

Nous vous invitons à découvrir notre article sur le site reiso.org

Téléchargement du PDF

 

En Suisse, toute personne a le droit au respect de son intégrité physique, psychique et sexuelle. Lorsque, du fait d’une infraction, une personne a subi une atteinte à son intégrité physique, psychique ou sexuelle, elle est reconnue en tant que victime et peut bénéficier d’un soutien selon la LAVI (loi sur l’aide aux victimes d’infractions).

La violence domestique peut prendre plusieurs formes, laissant des traces sur les femmes et les enfants concernés. Malgré la situation sanitaire liée au Coronavirus, vous avez le droit de quitter le domicile familial. Faisant cela, une mère a le droit d’emmener ses enfants avec elle.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter.

Chères organisations partenaires, chers et chères signataires,

Cela fait cinq mois que nous avons lancé avec vous l’Appel pour une révision du droit pénal sexuel et le nombre de soutiens ne cesse d’augmenter : plus de 70 organisations et 190 personnalités l’ont déjà signé.

Cet appel est régulièrement mentionné dans les médias et récemment, le Grand Conseil de Genève y a fait référence dans une initiative cantonale demandant l’introduction du consentement dans le code pénal. Cela nous réjouit beaucoup !

 

 

www.stop-violences-sexuelles.ch

Une année après une grève des femmes historique : un appel pour une révision du droit pénal sexuel. Un an après la grève historique des femmes du 14 juin 2019, des dizaines d'organisations et de personnalités des domaines de la justice, de la politique et de la culture lancent un Appel national pour une « révision du droit pénal sexuel ». Elles demandent une réforme rapide et complète de la loi en Suisse, afin de garantir une meilleure protection contre les violences sexuelles.

tableronde

Notre projet des tables rondes a reçu un nom : « j’en parle ». Ce projet commun d’effe et Solidarité femme des tables rondes sur la violence domestique vise à informer la population migrante ou réfugiée sur la place de la femme en Suisse, le cadre légal en matière de violences et de présenter les différents services d’aide existant dans la région.

gegengewalt

 

La campagne internationale «16 jours contre les violences faites aux femmes » a pris fin le 10 décembre. Voici un petit retour sur nos actions

Un projet de Solidarité femmes région biennoise et de l’association MädchenHousedesFilles Biel-Bienne, avec le soutien financier de la Confédération pour l’encouragement à l’intégration

Le mariage forcé est l’une des multiples formes que peut revêtir la violence conjugale. Contraindre une personne, voire les deux futurs époux, à accepter une union contre leur gré ou faire pression sur eux dans ce sens est une violation patente des droits humains élémentaires.

Ce poster peut être commandé en format A2. Le/s poster/s vous seront envoyés avec un bulletin de versement.