die marquise von o

«La Marquise Juliette d’O»

D'après Heinrich von Kleist.
Cette nouvelle du 19e siècle traite des différentes formes de violence auxquelles les femmes sont encore exposées de nos jours.

Plus d'informations

16 jours 2020

16 jours contre les violences faites aux femmes*

Les journées d'action contre la violence envers les femmes* auront lieu dans toute la Suisse en 2021 également. Avec d’autres personnes engagées, Solidarité femmes participe à l'organisation et à la mise en œuvre des actions dans la ville de Bienne.

istanbul cover fr

Le rapport alternatif du réseau Convention d’Istanbul est là:
Le réseau de la Convention d'Istanbul, qui se compose de plus de 90 ONG, centres spécialisés et centres de consultation, a soumis son rapport au Conseil de l'Europe. Solidarité femmes s’est également impliquée. 

Le rapport complet peut être téléchargé (PDF)

reiso© JackF / AdobeStock

En période de semi-confinement, les femmes victimes de violences domestiques ont été confrontées à un double défi. Quelle priorité choisir pour préserver sa survie et celle de ses enfants ? Expériences vécues dans la région biennoise.

Nous vous invitons à découvrir notre article sur le site reiso.org

Téléchargement du PDF

 

En Suisse, toute personne a le droit au respect de son intégrité physique, psychique et sexuelle. Lorsque, du fait d’une infraction, une personne a subi une atteinte à son intégrité physique, psychique ou sexuelle, elle est reconnue en tant que victime et peut bénéficier d’un soutien selon la LAVI (loi sur l’aide aux victimes d’infractions).

La violence domestique peut prendre plusieurs formes, laissant des traces sur les femmes et les enfants concernés. Malgré la situation sanitaire liée au Coronavirus, vous avez le droit de quitter le domicile familial. Faisant cela, une mère a le droit d’emmener ses enfants avec elle.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter.

Chères organisations partenaires, chers et chères signataires,

Cela fait cinq mois que nous avons lancé avec vous l’Appel pour une révision du droit pénal sexuel et le nombre de soutiens ne cesse d’augmenter : plus de 70 organisations et 190 personnalités l’ont déjà signé.

Cet appel est régulièrement mentionné dans les médias et récemment, le Grand Conseil de Genève y a fait référence dans une initiative cantonale demandant l’introduction du consentement dans le code pénal. Cela nous réjouit beaucoup !

 

 

www.stop-violences-sexuelles.ch

Une année après une grève des femmes historique : un appel pour une révision du droit pénal sexuel. Un an après la grève historique des femmes du 14 juin 2019, des dizaines d'organisations et de personnalités des domaines de la justice, de la politique et de la culture lancent un Appel national pour une « révision du droit pénal sexuel ». Elles demandent une réforme rapide et complète de la loi en Suisse, afin de garantir une meilleure protection contre les violences sexuelles.

«Imi 'envole», un récit illustré pour enfants, aborde de façon pénétrante la question de la violence domestique et de la séparation. Il encourage à ne pas rester seul avec sa tristesse et indique où trouver le soutien dont on a besoin. Car tous les êtres humains, grands et petits, ont droit à une vie exempte de violences.

Dès 4 ans

tableronde

Notre projet des tables rondes a reçu un nom : « j’en parle ». Ce projet commun d’effe et Solidarité femme des tables rondes sur la violence domestique vise à informer la population migrante ou réfugiée sur la place de la femme en Suisse, le cadre légal en matière de violences et de présenter les différents services d’aide existant dans la région.

gegengewalt

 

La campagne internationale «16 jours contre les violences faites aux femmes » a pris fin le 10 décembre. Voici un petit retour sur nos actions

Un projet de Solidarité femmes région biennoise et de l’association MädchenHousedesFilles Biel-Bienne, avec le soutien financier de la Confédération pour l’encouragement à l’intégration

Le mariage forcé est l’une des multiples formes que peut revêtir la violence conjugale. Contraindre une personne, voire les deux futurs époux, à accepter une union contre leur gré ou faire pression sur eux dans ce sens est une violation patente des droits humains élémentaires.

Ce poster peut être commandé en format A2. Le/s poster/s vous seront envoyés avec un bulletin de versement.